Un Buzz Pack coloré pour fêter le printemps

A la veille du mois d’avril, on vous présente celui du mois de mars ; ça va finir par devenir une habitude. Vous l’auriez compris, nous avons eu peu de temps avec les (grands) changements qui ont eu lieu sur le blog ces derniers jours. Peu de temps pour rédiger les articles et ce n’est que très rarement que nous écrivons des articles en avance.

Comme tous les mois, les prospectus promotionnels sont présents avec notamment les Art Sonic, festival qui a lieu en juillet dans l’Orne et qui nous fait drôlement de l’œil et le programme de la première année du festival PALMA. Ce festival qui a lieu à Caen et à Mondeville sur 4 jours (au cours du week-end de Pâques) permet à un ensemble d’artistes de dynamiser des zones délaissées par des œuvres. Tout un parcours avait été mis en place, vous pouvez voir les œuvres réalisées sur leur page facebook mais vous inquiétez pas si vous avez loupé l’événement, revenez l’année prochaine.

DSCF6032

Le Buzz Pack nous propose pas mal de choses concernant l’artiste du mois, Wood Campers, aux lignes simples et géométriques en aplat de couleurs. Un univers assez enfantin que j’aime beaucoup en ce mois de printemps et les illustrations proposées nous entraînent vers des propositions d’activités que nous pourrons faire cet été ou même lors des vacances qui approchent à grand pas.

Honnêtement, j’aime bien l’esprit hyper épuré et en même temps enfantin des illustrations. Les couleurs sont bien électriques. Très belle collaboration je trouve !

D’ailleurs, si vous avez loupé le Buzz Pack (le festival Palma et le Buzz Pack ça commence à faire beaucoup de choses de loupées) Wood Campers propose de vous envoyer le poster qu’il a en de nombreux exemplaires grâce à la collaboration avec Buzz Production. En contrepartie, il vous suffit de lui envoyer une enveloppe timbrée !

Si vous ne l’avez pas encore remarqué, nous sommes au mois d’avril demain. Comme nous l’avons mis plusieurs fois sur notre page facebook, des cadeaux seront à gagner sur le blog, soyez présents !

P.-S : je m’excuse pour ces photos aux couleurs très jaunies ! La lumière ne m’était pas favorable à ce moment-là.

 

Publicités

Au Fût et à mesure : un bar original mais quelle ambiance ?

Au Fût et à mesure est un bar, vu de l’extérieur, qui ressemble à n’importe quel bar qu’on peut trouver. C’est à l’intérieur que tout se joue.

Au Fût et à mesure, plus besoin de monnaie mais juste d’une carte qui remplace votre porte-feuille. Le principe est simple, dès votre entrée, on vous demande quelques renseignements sur vous : prénom, âge, téléphone et vous choisissez le montant que vous voulez mettre sur votre carte. C’est bien réfléchi, comme une carte de crédit on ne voit pas la somme qu’on utilise ce qui nous pousse à consommer.

Vous avez sur chaque table une bière pression, toutes différentes en fonction des tables. Il vous suffit de poser votre carte sur le « f » et d’appuyer sur le bouton. Vous choisissez le volume que vous désirez boire et le montant est calculé en fonction de celui-ci. Malheureusement, ce n’est seulement qu’au moment où vous prenez une nouvelle boisson que vous savez combien la bière précédente vous a coûté. Côté prix, certains trouvent que c’est cher, pour ma part je n’ai pas trouvé ça plus cher qu’à un autre bar.

Si le concept innovateur nous a plus, l’ambiance est au rendez vous… pour ceux qui aiment chanter des chansons paillardes à ne plus s’entendre discuter entre amis. Fort heureusement, ce n’est pas le cas tous les soirs mais seulement lorsque le groupe de rugbyman est présent c’est-à-dire lors des soirées rugby. On en conclu donc que le groupe rapporte tellement au patron qu’il préfère donner mal à la tête à de nouveaux clients ? Il a en effet fallut plus de 20mn (et on peut vous dire que c’est très long quand ça chante fort et faux des chansons horribles) pour que le patron daigne à demander aux personnes d’arrêter. On veut bien que des groupes chantent c’est loin d’être le problème, une ou deux chansons c’est acceptable et voire trois mais quand on en chante une dizaine à la suite là c’est plus supportable et l’équipe avait tout à fait l’air de le cautionner.

Dommage pour ce samedi soir où on comptait sur le Fût et à mesure pour passer une bonne soirée autour d’un verre au lieu de rentrer la tête en compote et de n’avoir même pas pu apprécier une discussion entre amis sans avoir besoin de parler plus fort qu’ils ne chantent.

20160320_010131

Sûrement qu’on reviendra pour plusieurs raisons : le bar est relativement attractif, l’ambiance doit être bonne (en dehors des soirées rugby), le concept de la carte est appréciable et de plus comme il nous reste de l’argent nous y retournerons (mais ne perdez pas votre carte puisque l’argent est valable plusieurs mois) et surtout, ce qui nous a le plus plu c’est qu’ils offrent les softs pour les Sam pour ceux qui réservent – bon quand leur téléphone fonctionne.

La réservation : un problème de plus. Si en divaguant sur la page Facebook du bar on s’aperçoit qu’ils offrent les softs gratuits pour une tablée de 5 personnes en réservant avec un sam, il nous est cependant impossible de réserver. En fait, la ligne pour recevoir les appels ne fonctionne pas. Mais, grâce à leur gentillesse et sûrement au fait que nous étions beaucoup, nous avons quand même et le droit aux softs gratuits pour nos chers Sam. En prime, ils nous ont offerts un shooter à chacun pour mon anniversaire. Ce qui leur a fait au total une quinzaine de shooters gratuits même si les trois quarts étaient du sirop le geste est là ce qui est très appréciable !

20160320_002154

Nous avons été vraiment énervées du fait que l’équipe ne dise rien. Nous comprenons que les rugbymans peuvent être des bons clients mais de là à les laisser faire ce qu’ils veulent au détriment des autres ? Les autres personnes présentes ce soir-là, si c’est la première fois qu’elles venaient, ce sera peut-être la dernière à cause de cette ambiance. Certains seraient même partis s’il ne restait pas de l’argent sur leur carte.

Au final, l’article vous donne surement l’impression que nous n’avons pas du tout apprécié ce bar. C’est vrai que nous sommes repartis mitigés, beaucoup de bonnes choses, certaines innovantes à Caen mais il faut bien choisir la soirée car on peut vite se retrouver couché chez nous avec un mal de tête. Le concept est vraiment super et nous pensions très franchement que ce bar vous le détour quand la soirée est plus calme.

L’ESAT de Colombelles en visite

La semaine dernière nous vous avons expliqué le fonctionnement d’un ESAT et plus particulièrement celui de Colombelles que nous visitons aujourd’hui.

On s’est rendu compte au cours de notre visite qu’il y avait bien plus d’activités faites dans cet établissement que ce qu’on croyait. Pour être franche, on pensait que c’était seulement une chocolaterie et une biscuiterie, pour tout vous dire : on partait de loin !

On entre tout d’abord dans une grande salle de pause dans laquelle se trouve une vitrine où nous pouvons voir toutes les activités de l’ESAT.

On y trouve plusieurs espaces de travail destinés à différents types d’activités. On entre d’abord dans un espace dédié à la papeterie dans lequel les personnes travaillaient sur des produits Oxford. Juste à côté, il y a l’espace pour l’emballage. Des entreprises extérieures sous-traitent des étapes, cela peut être l’emballage entier (comme emballer des petits oursons en chocolat) ou un partie de l’emballage final comme les étiquettes indiquant la marque et la qualité qui sera positionnée sur des poulets.

En fonction de la demande, il y a plus ou moins de travailleurs en papeterie. Quand il y a besoin de renforts par exemple dans la chocolaterie, les travailleurs de la papeterie se retrouvent à aider la chocolaterie et vice versa.

D’ailleurs, entrons dans l’espace alimentaire où la température baisse. Avant de rentrer dans l’atelier, nous passons par un couloir de stockage qui nous permet de nous rendre compte de tous les produits fabriqués ici et aussi de pouvoir jeter un coup d’œil en avant première sur les chocolats de Pâques.

Petits aperçus des chocolats de Pâques que vous pouvez acheter à la boutique Gourm’handi’ses. Les prix sont loin d’être excessifs. Les petits animaux sont souvent très prisés au moment de Pâques pour les enfants, un petit poisson coûte 3€ et c’est du chocolat de qualité ! Vous pouvez aussi vous reporter sur les traditionnels œufs de Pâques ou bien des écureuils.

Passons ensuite à la biscuiterie. Nous pouvons vous en montrer que très peu puisque la biscuiterie n’était pas en pleine action lors de notre visite ; le moniteur étant absent.

Une porte au fond de l’atelier Biscuit nous permet d’entrer dans la chocolaterie. Encore un petit pas…

Contrairement à la Biscuiterie qui était vide, dans la chocolaterie il y a du monde, du mouvement et ça discute dans une ambiance conviviale.

On nous explique le fonctionnement des machines, à quoi elles servent, comment elles fonctionnement. Les étapes sont énoncées et une des plus importantes est le tempérage du chocolat. Afin qu’il soit bien lisse et brillant le chocolat doit être tenu à une certaine température. Si ce n’est pas le cas, il faut attendre la fin du cycle de production afin de pouvoir tout recommencer.

A la fin de la visite, nous avons eu le droit de découvrir le nouveau packaging qui sera mis en place pour les biscuits. Il est hyper sympa, dans l’ère du temps, il fait beaucoup moins traditionnel mais attire beaucoup plus l’œil et donc l’achat. On continue d’avoir un visuel du produit et on retrouve aussi toutes les informations nécessaires au dos, choses très utiles qui n’étaient pas toutes présentes sur les anciens packagings puisque une petite étiquette blanche ne donne pas la place nécessaire.

Vous penserez à ces biscuits quand vous devriez ramener quelque chose en cadeau après votre escapade en Normandie !

Le deuxième article de cette trilogie s’achève donc. Nous avons essayé de faire quelque chose de plus concis que le premier qui était relativement long. Ça y est vous pouvez respirer, nous retournons à une longueur d’articles plus convenables ! Aussi, lors des visites, nous pensons que les images sont beaucoup plus parlantes et comme nous avons déjà fait un article sur Comprendre un ESAT, il n’était pas nécessaire de l’expliquer de nouveau au cours de la visite. Visite qui, j’espère, vous donnera l’eau à la bouche !

L’ESAT de Colombelles : mais c’est quoi ?

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Damien Yung qui nous a fait visiter l’ESAT de Colombelles. L’idée de visiter l’ESAT a germé de nos visites régulières, achats, dégustations de thés et de chocolats de la boutique Gourm’handi’ses située au centre-ville de Caen (en face d’ETAM lingerie). Ce que vous voulions au départ c’était visiter la chocolaterie où sont fabriqués ces délicieux chocolats et on s’est rendu compte que l’ESAT situé à Colombelles c’est bien plus qu’une simple chocolaterie !

Il y a 3 articles au sujet de cette visite :

  1. Celui que vous lisez qui est comprendre l’ESAT
  2. La visite
  3. La dégustation de produits

Il y aura en effet un article en plus que ce que nous avons l’habitude de faire quand nous visitons un endroit puisque je pense qu’il est nécessaire de vous expliquer ce qu’est un ESAT, comment ça fonctionne et que surtout il en existe ici juste à côté de chez nous et surement juste à côté de chez vous aussi. Nous pensons que c’est important d’être sensibilisé à ces établissements de services et d’aide pour les personnes handicapées mentales, moteurs ou psychiques.

Cette rencontre a été une véritable découverte pour nous. Nous avons appris des choses vraiment très intéressantes ainsi que rencontré des personnes formidables et passionnées.

Lire la suite »

La Cantine de Deauville bien plus que la brasserie traditionnelle

Située à Deauville comme le titre vous l’indique, peu loin de la plage, la Cantine de Deauville est une brasserie ainsi qu’un salon de thé. J’ai eu le plaisir de pouvoir entrer dans ce restaurant afin de goûter ses propositions.

DSCF5807

Il s’agissait d’un menu de groupe à 37€ avec à chaque fois deux entrées, deux plats et deux desserts au choix.

On entre dans un très joli cadre, une déco industrielle avec des matériaux bruts comme la brique, des imitations bois mais aussi de l’acier et vraiment chaleureuse ! Les tons sont doux avec des nuances de gris et en même temps l’atmosphère est réchauffée par des touches de brique. Une déco vraiment bien faite !

DSCF5793

Nous ouvrons le bal avec un foie gras vraiment délicieux, à bonne température : il fondait dans la bouche. Il était accompagné de pains briochés aux céréales dont maïs, tout juste toastés ! J’ai beaucoup adoré les points de déco notamment la sauce au citron, un vrai délice bien que c’était juste de la déco.

DSCF5796

Un filet de dorade accompagné de ses tagliatelles de légumes fait ensuite son entrée. La julienne était au beurre et la sauce à la mangue (?) était un pur régal. Une nouvelle fois, vous pouvez noter le soin apporté à  l’assiette.

DSCF5797

Enfin, il y a eu le choix entre une crème brûlée aux agrumes qui n’a pas rencontré un franc succès et un pain perdu avec le même type de pain servi avec le foie gras. Oui, vous savez le pain hyper moelleux aux céréales ? Du coup, le pain, la glace, le caramel jusqu’à la déco avec la fraise… je crois que je n’ai plus de mot sans faire de répétition !

DSCF5799

Pour finir, les cafés ont été offerts !

Je crois que maintenant vous avez l’eau à la bouche tout comme elle est venue au moment où j’écrivais cet article. Les plats proposés sont de qualités tout comme leur présentation. C’est cependant bien loin de l’idée qu’on se fait d’une brasserie (ou peut-être pas pour Deauville) et les prix sont aussi plus excessifs qu’une brasserie traditionnelle mais à l’occasion ça vaut le détour.Le service est très agréable, la serveuse est montée plusieurs fois afin de voir comme ça se passait et sait rester discrète.

Si le prix vous semble trop excessif il y a la formule du midi qui peut peut-être vous rassurer. Elle est 16,90€ entrée + plat ou plat + dessert. De quoi vous faire plaisir ainsi qu’au porte-monnaie.