Le premier Buzz Pack de l’année 2016 aux lignes épurées

Pour ce premier mois de 2016, le Buzz Pack porte une illustration tout de bleu et de blanc vêtue de Mcoals, chanteuse des Concrete Knives qui dessine à ses heures perdues. J’aime beaucoup mais alors beaucoup le dessin et la technique utilisée par l’artiste ! Ouvrons-le dès maintenant !

Avec la rentrée, on trouve pas mal de programmations de différents établissement culturels notamment ceux du BBC mais aussi des Beaux-Arts de Caen. Plusieurs flyers promeuvent des événements ponctuels comme « Le week-end commence ici! » qui aurait lieu au Cargö vendredi 29 janvier ou encore les prochains événements qui auront lieu au Café Sauvage présentés dans leur petit flyer. C’est assez marrant puisque quand nous sommes allées au Café Sauvage c’était un des musiciens de Concrete Knives qui était présent pour le concert et aujourd’hui pour le Buzz Pack, on vous parle de nouveau de ce groupe mais il s’agit ici de la chanteuse.

On trouve par ailleurs quelques goodies bien sûr un calendrier pour bien s’organiser illustré par Mcoals. On a ensuite un petit magnet promotionnel du Trident, salle de spectacle de Cherbourg. Et enfin, la chose que j’ai préféré dans ce Buzz Pack est l’origami d’un pingouin avec la feuille d’un côté blanc et de l’autre noir et les explications. Vous pouvez voir d’ailleurs avec la photo nos faibles capacités en origami. Je ne peux pas vous dire ce qu’il s’est passé mais c’est plus compliqué qu’on le croit ! Les explications ne sont pas toujours évidentes, en tout cas pour nous, elles ne l’ont pas été.

J’ai beaucoup apprécié cette édition, j’aime beaucoup les illustrations qui sont assez féminines et épurées et j’ai adoré faire le pingouin en origami même si le mien tire un peu (beaucoup) la tronche.

Publicités

Redensart en concert pour la journée franco-allemande

Vendredi dernier, le 22 janvier, avait lieu la journée franco-allemande. Pour l’occasion le groupe d’indie-pop de Fribourg,  Redensart, se produisait gratuitement sur la scène du bar-concert Portobello qui se situe sur le port.

On s’excuse d’avance pour la médiocrité de nos photos mais nous avions oublié notre appareil alors elles ont toutes été prises par mon portable loin d’être de la dernière génération.

On est arrivé un peu tard en pensant que le concert allait être terminé mais en fait nous avons eu le bon timing en se pointant à 22:30. Cette salle de concert du Portobello me fait penser à celle de BBC mais ce que j’aime ici est le fait qu’il ait un véritable côté bar si on ne veut pas spécialement assister au concert.

On y est allé sans véritablement savoir si on allait apprécier la musique et c’est vraiment sympa. La musique est pop, on a passé un bon moment avec un verre de bière à la main ! Cependant, ce qui est hyper bien de la part du bar est le fait que nous ne sommes pas obligés de consommer si on veut seulement voir le concert.

Par ailleurs, on a été hyper déçu de se rendre compte que le groupe Hyphen Hyphen était passé en cette même place, deux mois plus tôt et nous n’étions même pas au courant. Il y a tellement peu de pub qu’on peut facilement louper une pépite ! Si j’avais su, j’aurais été la groupie collée à la scène, sans rire !

Le concert n’a pas duré bien longtemps, environ une heure mais l’ambiance était là. Les musiciens sont proches du public, d’un côté ce n’est pas le Zénith non plus alors ce n’est pas bien compliqué, mais le fait qu’ils fassent quelques musiques au cœur du public, à notre niveau, était appréciable.

A la fin, on pouvait acheter leurs albums ainsi que leurs produits dérivés tels que des t-shirts ou encore un tote bag qui, je trouve, est vraiment sympa et j’aurais pu facilement l’acheter -si j’avais l’argent sur moi. Du coup, le porte-monnaie vide, nous sommes rentrées les mains dans les poches.

En fait, ça a été une agréable surprise, ça nous a permis de connaître un groupe allemand pour ceux qui ne connaissaient pas. L’ambiance était assez familiale avec des personnes de tous âges. Ce qui est dommage est le fait que le bar soit assez excentré, mais bon si vous avez les pieds pour aller en boite au What’s, vous les aurez aussi pour aller au Portobello.

 

On a testé pour vous… les thés Kusmi Tea

Nous mettons en défi aujourd’hui la célèbre marque de thé Kusmi Tea avec son superbe packaging qui nous en met plein la vue et qui nous amène très souvent à l’achat presque équivalent à un  bras, mais honnêtement qu’est-ce que ça a dans le ventre ? Quoi de mieux pour tester une marque que d’en essayer plusieurs ? On teste donc avec vous Kusmi Tea avec le coffret Les Russes.

Prince Wladamir, il s’agit d’un thé noir aux agrumes et aux épices dont vanille. La couleur est vraiment superbe comme un rooibos avec une couleur dorée.  L’odeur est forte et agréable et donne vraiment envie de goûter mais les épices sont peu présentes, il reste cependant bon mais pas folichon.

Anastasia, thé Earl Grey qui mélange le citron et la fleur d’oranger. On ne sent  pas trop le citron ni la fleur d’oranger. En fonction de nos palais on sentira plus l’un ou l’autre où encore aucun des deux. Il ressemble plus à un earl grey nature même si à l’odeur on sent pourtant les saveurs présumées.

St-Pétersbourg, une nouvelle fois un thé noir mais les thés russes sont à la base de Earl Grey donc normal qu’on trouve beaucoup de thés noirs dans ce coffret. Il est soit-disant « gourmand au caramel et fruits rouges ». Pour tout vous dire, je n’ai ni senti le caramel ni les fruits rouges. C’est un thé très noir et assez fort, à boire le matin pour qu’il nous file un coup de fouet.

Thé vert à la menthe Nanah, c’est un thé vert (comme son nom l’indique) de Chine. La menthe nanah est souvent utilisée au Maroc dans leurs célèbres thés à la menthe. Il est vrai quand on ouvre le sachet il y a une véritable odeur de menthe qui s’en dégage est j’adore ! Je suis une adepte du thé à la menthe et pour moi c’est un thé qu’il faut sucrer comme le rooibos.  Quand le thé se diffuse, il donne une jolie couleur ocre, très appréciable. Très bon thé à la menthe, même si un peu fort.

Label Imperial, Coup de ♥ , c’est un thé vert avec une note d’orange, de cannelle, de citron, de réglisse, plein de choses qui me donne l’eau à la bouche et qui me rappelle l’hiver. C’est la petite perle du coffret, vous le savez déjà je préfère le thé vert au thé noir et celui là est très bon. J’aime beaucoup ses notes fruitées grâce aux agrumes et en même temps pleines de chaleur avec les épices.

Thé du matin n°24 est un mélange de thés noirs de Chine, de Ceylan et d’Inde. Assez corsé, nous donne de douces saveurs dans la bouche dès le réveil.

Ce que je n’ai pas apprécié est bien sûr le manque des saveurs énoncées pour chacun des thés et c’est d’ailleurs pour cela que l’article à tarder à être publié car on avait beau goûter chacun des thés régulièrement on peinait à distinguer la différence de goût tellement qu’elle est -trop- subtile. Aussi, je trouve ça très agaçant de ne pas savoir quel type de thé on choisit, s’il est noir, blanc, vert ou encore rouge. Il n’y a sur chaque sachet aucune indication sur le type de thés seulement sur les composants aromatiques qu’il contient – ou pas. On se rend compte qu’on a pris un thé noir seulement une fois qu’il s’infuse et si on n’aime pas ce type de thé parfois corsé c’est déjà trop tard.

Le plus de cette marque est bien sûr le packaging, les 6 thés sont dans un coffret élégant et les sachets ont des couleurs superbes. Les sachets sont biodégradables et sans agrafe. Cela me fait d’ailleurs doucement rire, on soigne le sachet de thé pour se donner un air gogreen, écologique blablabla et ils sont bien emballés dans un papier en plastique avec une packaging de fou et lui, n’est pas biodégradable.

Si vous souhaitez en acheter, sachez qu’une boutique a été ouverte au centre-ville de Caen il y a un an voire un peu moins, juste en face de la Fnac. J’y suis allée une seule fois et je suis ressortie aussi sec tellement c’était blindé de monde et qu’il y a une certaine atmosphère qui y règne que je n’ai pas du tout appréciée.

Le coffret testé n’est plus en vente, vous pouvez cependant acheter les thés individuellement pour la modique somme de 13 à 16€ pour les 100gr. Oui, c’est très cher surtout quand la saveur n’est pas au rendez-vous. Ce qui est appréciable reste le fait qu’ils soient vendus dans une boite en métal -quand achetés individuellement – qu’on peut alors réutiliser.

Le Café Sauvage : késako ?

Le Café Sauvage c’est un lieu situé près de la place Saint-Sauveur, un endroit où on se retrouve, où on boit un thé ou une bière, où on mange, où on partage et où on vit ensemble. C’est un lieu décalé de ce qu’on a l’habitude de voir mais convivial et plein d’amour.

On y propose des petits déjeuners, des déjeuners dits « la Cantine Sauvage » qu’on peut venir préparer nous-mêmes en tant que bénévole. Mais pas que ! Le Café Sauvage n’est un simple lieu de restauration mais aussi et surtout un lieu d’échange.

On peut venir y faire des ateliers de toutes sortes, que ce soit du bricolage, du recyclage, de la cuisine ou toute autre chose qui vous passionne et que vous voulez partager avec d’autres en proposant vous même votre atelier.

Nous sommes allés de bon matin pour notre initiation au Café Sauvage. Régulièrement ont lieu des concerts le matin pour se réveiller en musique, ou le soir pour une petite soirée. Nous avons mangé quelques pancakes et bu un thé à prix libre tout en écoutant quelques chansons de Nicolas Delahaye, musicien de Concrete Knives et Eleacampane. Une atmosphère tamisée avant le lever du soleil qui nous permet un réveil musical toute en douceur avant de repartir sur les bancs de la fac. On y trouve non seulement des étudiants mais aussi des gens pressés avant leur journée de travail, qui viennent prendre un petit café en se remplissant de bonne humeur pour la semaine. On adhère!

Parlant d’adhésion, à votre arrivée au Café Sauvage, vous devez directement devenir adhérant avec une cotisation annuelle libre et qui vous permet de venir, de participer et d’échanger au Café, avant même de vous rendre compte de ce que le Café peut vous proposer. Vous devez adhérer avant de pouvoir participer à n’importe quel événement, avant de savoir si l’idée va vous plaire ou non.

Tous les prix sont libres, c’est un peu déconcertant parce qu’on n’a vraiment pas l’habitude mais un tableau est affiché avec les prix conseillés si vous êtes complètement perdus. Tous les coûts du Café Sauvage sont affichés, cela va de la simple matière première jusqu’au loyer, ils sont totalement transparents ! Leur but n’est pas de faire un maximum de profit mais d’être autosuffisant, de rentrer dans leur frais afin de continuer l’aventure.

Pour vous faire une idée, il suffit d’y passer. Le Café Sauvage propose énormément de choses à faire ensemble avec comme ligne directrice le partage. Une adresse à recommander ! Leur page Facebook est quotidiennement mise à jour qui nous permet d’être au courant des événements organisés.

 

Janvier 2016 | Nouveaut(h)és

Déjà plusieurs mois qu’un article Nouveaut(h)és n’est pas apparu sur le blog, le dernier datant déjà de septembre. J’ai attendu quelques temps pour en avoir plusieurs à vous présenter et ne pas faire un article juste pour vous parler d’un seul thé.

Etant donné que nous avons toute une ribambelle de thés et autres tisanes, il est vrai qu’en ce moment on en achète assez peu et le peu de nouveautés dans nos coffrets sont souvent des cadeaux.

DSCF5512

Ce mois-ci j’ai donc plusieurs thés et tisanes en sachets, un thé en vrac et un accessoire pour boire son thé que Capucine (♥) m’a offert à Noël et que je trouve trop mignon et surtout bien pratique (en fait je crois que il n’y a pas plus mignon pour faire infuser son thé, surtout moi qui adore les chats !).

DSCF5513

Pour le thé en vrac, il s’agit du thé Capricorne Quai Sud (mon signe astro, vous l’auriez deviné) que ma offert ma Capu avec l’infuseur-chat. Elle pouvait pas mieux tomber avec ce cadeau, du thé, des chats… !

Pour en venir au thé, c’est un thé noir à la pomme et aux bonbons de violettes qui se dissoudent lors de l’infusion. Il a une odeur… juste trop trop bonne, hyper fruitée et sucrée mais en même temps légèrement acidulée. Et surtout une odeur qui se diffuse et j’adore pouvoir sentir l’odeur du thé quand je le bois ce qui est loin d’être le cas pour tous les thés. Alors, ma Capu, si jamais tu passes par là, merciiiiiiii (oui encore) pour ces cadeaux !

DSCF5514

Vous l’aurez compris ces deux tisanes ne sont pas des cadeaux, mais je vous en parle quand même car ils sont tout récents dans notre coffret à thé. Personnellement, je me mets petit à petit à boire des tisanes le soir, boire du thé ne me préoccupe pas plus que ça parce que ça  ne m’empêche en rien de dormir mais c’est vrai que c’est moins fort et certaines aident aussi à dormir et ça peut m’être utile étant donné que je tournes souvent en rond dans le lit avant de trouver le sommeil.

La première tisane est « Esprit Zen » de La Tisanière, c’est un rooibos à la mélisse, coquelicot, fleur d’oranger. Je trouve qu’elle a une bonne odeur qui emplit la pièce, elle est plutôt agréable et assez fraîche.

La seconde dite Détox saveur menthe de la marque Jardin Bio, bon point pour cette tisane. J’aime beaucoup les saveurs menthe mais dans cette infusion, je trouve qu’elle n’a pas tellement de goût. Une infusion sans grand intérêt, sans saveur.

Le dernier thé ou plutôt les derniers thés parce qu’il s’agit d’un lot de 3 thés que ma copine Safia (si tu passes par là ♥) m’a rapporté il y a déjà un petit moment d’Angleterre. Ben oui, sans thé, l’Angleterre n’est rien. Ici, il y a trois earl grey dont un breakfast, un tout à fait normal et un dernier dit afternoon. Je pensais, et Safia aussi d’ailleurs, qu’il n’y avait pas grande différence entre les goûts mais en réalité quand on les goûte en même temps et non un part un il y a une vraie différence. Le thé breakfast est beaucoup plus fort, on ressent bien que c’est un thé noir qui te file un coup de fouet le matin ! Bien sûr, le thé afternoon est plus doux que les autres.