Visite de l’atelier de la Savonnerie de la Chapelle

Au début de l’année scolaire nous avons contacté la Savonnerie de la Chapelle qui est située au cœur du Perche, Patrick Neyt nous a rapidement répondu positivement à notre demande pour venir visiter la savonnerie. Nous y sommes donc allées le samedi 21 novembre dernier après moult péripéties dans le fin fond de l’Orne. Je peux vous dire que l’aller a été très périlleuse, on s’est perdu dans les petites routes de campagne et heureusement qu’un monsieur nous a montré le bon chemin à prendre parce qu’on ne serait pas encore arrivée !

chapelle

Lors des échanges, on nous a vanté le cadre singulier où se situe la savonnerie et en effet,il en met plein les yeux. L’atelier est situé dans un village d’artisans qui se développe progressivement juste à côté de la basilique de la Chapelle-Montligeon  qui se dresse dans le paysage ornais et qu’on voit de très loin.

Bien que le temps n’était pas favorable pour une petite ballade, on ne s’est pas retenu pour faire un tour dans le parc en bravant le froid et le vent, et pour visiter la basilique qui vaut véritablement le détour.

Passons aux choses sérieuses maintenant, si vous avez cliqué sur l’article c’est pour visiter cet atelier de fabrication artisanale de savons.

DSCF5327En arrivant, Noisette montait la garde. Il est vraiment adorable et je peux vous dire qu’il aime les câlins !

Isabelle, la femme de Patrick Neyt, nous a accueilli et nous a expliqué la fabrication du savon à saponification à froid. Nous ne pouvons, bien sûr, pas vous montrer les machines que nous n’avons d’ailleurs pas prises en photo sur demande d’Isabelle dans le but de préserver leur savoir-faire et secrets de fabrication.

La savonnerie existe depuis moins de deux ans, il s’agit d’une entreprise familiale puisque seules 3 personnes travaillent dans l’atelier : Isabelle et son mari ainsi que son fils. L’idée de fabriquer de manière artisanale ses savons prend racine au sein d’un savoir-faire familial avec comme technique la saponification à froid.

savons chapelle

Mais la saponification à froid, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une technique de fabrication où l’huile chauffe à une température bien moins élevée que les savons d’Alep ou de Marseille. La saponification à froid permet de préserver les qualités des huiles utilisées. Ainsi, l’huile est chauffée entre 30 et 40°C après une préparation en amont. On l’ajoute ensuite à la soude qui, après avoir été chauffé, a la même température que celle de l’huile.

La soude et l’huile sont ensuite mélangées dans un gros appareil qui permet de mélanger bien sûr mais aussi de casser l’émulsion. On y ajoute les huiles essentielles et pigments, argiles, exfoliant… Tout se mélange jusqu’à obtenir la trace particulière recherchée qui montre tout a bien été mélangé. Ensuite, on doit se dépêcher de faire couler le mélange dans les moules car le savon ne refroidit pas vite mais s’épaissit rapidement. Dans l’atelier,  près de 500 kg peuvent être ainsi produit dans la journée mais peuvent aussi facilement faire le double si besoin.

Les savons  sont ensuite placés dans la salle de saponification à 25°C pendant un ou deux jours. Par la suite, ils sont découpés, puis tamponnés et se reposent pendant un mois après avoir subi toutes ces étapes avant d’être vendus.

DSCF5339

Ce processus est assez long : il faut effectuer la production dans la journée puis les savons font un court séjour de deux jours dans la salle de saponification avant d’être découpés, étape qui peut durer plusieurs jours bien sûr.

Pour colorer les savons, la famille utilise des pigments naturels et des argiles. De ce fait, la coloration dépend beaucoup de la matière première utilisée et se modifie avec le temps.

DSCF5340

Pour ce qui est de l’emballage, ile est sous-traité à un C.A.T (centre d’aide par le travail) à Rémalard, ville voisine mais est imprimé à Bellême, ville tout aussi voisine. La Savonnerie de la Chapelle cherche à privilégier les circuits courts et les sociétés locales. De ce fait, bien que le cuir de l’emballage ne provienne pas de l’Orne, le reste du packaging lui oui.

Isabelle aimerait développer des petits pochons en tissus pour y mettre les chutes de savons et ainsi parfumer le linge et aussi très utiles pour ses propriétés antimites, pour l’instant ils sont vendus dans des sachets en plastique. Aussi, elle aimerait pouvoir rajouter dans leurs produits un porte-savon de voyage, il faut donc trouver un système qui permettrait au savon d’évacuer l’eau pour ne pas qu’il devienne mou.

DSCF5332

Après avoir créé des savons aux odeurs et propriétés particulières, après les huiles précieuses et les baumes, la Savonnerie de la Chapelle vient de sortir une toute nouvelle gamme à base de Carapa Procera dont l’huile est directement importée d’Afrique. Cette huile qui est utilisée sur le continent africain est particulièrement bien connue pour ses propriétés insecticides, aide à soigner les problèmes de peaux de type psoriasis ou eczéma mais aussi aussi un répulsif pour les tiques et les poux.. Elle contient aussi de l’huile essentielle de citronnelle afin d’intensifier ses propriétés insecticides qui peuvent être très utile en été bien sûr.

savons1

Voilà notre visite de la Savonnerie de la Chapelle avec le processus de saponification à froid, processus particulier qui permet de conserver les propriétés des huiles utilisées. Cela a été pour nous une rencontre vraiment superbe dans un cadre extraordinaire au sein du Perche. Nous vous remercions mille fois pour nous avoir permis de visiter votre Savonnerie, pour vos explications sur la fabrication que nous ne connaissons pas et bien sûr votre générosité en nous ayant offert de nombreux échantillons afin de pouvoir tester vos produits.

Publicités

Contenu et impressions de la Sweetie Box de novembre

Je dois dire que l’équipe s’améliore car je ne l’ai pas reçu en décembre mais bel et ben en novembre et pas le 28 non plus. Un jour, peut-être, je la recevrai en début de mois, par contre, il faut qu’il se dépêche sachant que mon abonnement s’arrête le mois prochain. Mais, yes they can !

Avec le froid qui s’installe, ce mois-ci l’équipe de My Sweetie Box  propose un thème tout cocooning qui est Canap’Party ! Alors moi, ce thème me plait beaucoup beaucoup beaucoup, ça me fait penser aux soirées au coin du feu avec un thé entre les mains et des chaussettes toutes douces aux pieds. Je ne suis pas la seule à m’imaginer cette scène avec ce thème quand même ?

DSCF5302

Le packaging ce mois-ci est vraiment joli avec ces  motifs d’hivers bien connus : des flocons, des cerfs, bref tout ce dont on s’attend avec un thème pareil.

Ce dont je m’attends dans cette box sont des produits doux et cocooning, des choses pour vraiment prendre soin de sa peau qui est asséchée par le froid. Peut-être un baume à lèvre, du thé ou quelque chose dans ce genre là.

box Canap

Quand j’ai pris la box entre mes mains j’ai été vraiment surprise par son poids, elle était vraiment lourde et j’ai rapidement compris pourquoi une fois ouvert. J’avais déjà vu le paquet de gâteau car il était mis dans le carton hors de la box comme il ne rentre pas à l’intérieur.

Plusieurs produits en format commercialisable et ça c’est très appréciable, après est-ce qu’ils valent le détour ?

DSCF5306

Retrouver du Head & Shoulders ici, ça ne me fait mais alors pas du tout plaisir. C’est un marque que je n’affectionne pas et surtout je ne m’en servirai pas du tout. Si je voulais vraiment m’acheter ce shampoing j’aurais juste besoin d’aller dans le supermarché à côté de chez moi et je n’attendrais pas de recevoir la box. Aucune découverte et vraiment déçue de sa présence dans cette box.

Le lait de corps Rivadouce à l’huile d’argan, oui pourquoi pas. J’aime beaucoup les produits à l’huile d’argan. J’ai cependant du mal à utiliser les laits de corps, j’en ai des tonnes et c’est un peu comme les huiles pour cheveux. On en a tous qu’on stocke dans nos placards et qu’on peine à vider. Aussi le packaging est trop rigide, pas très pratique pour sortir du produit. Donc un petit oui pour ce lait de corps qui reste agréable bien que pas pratique. Cependant, je trouve qu’il est vraiment à sa place dans cette box, c’est ce genre de produit que je m’attendais à trouver.

Pour ce qui est de la crème hydratante réparatrice Jaïlys, je ne connais pas du tout la marque c’est une vrai découverte, plutôt contente de le trouver ici. Je n’utilise pas ce genre de produits en règle générale mais je suis curieuse de tester.

On finit avec les petits échantillons de la marque Kadalys. Je ne sais même pas si c’est utile d’en parler, je ne sais vraiment pas ce qu’ils font là. Sur le menu, d’ailleurs, on nous expose leur prix : entre 38 et 52€. Ce ne sont pas des bonus ? Je ne considère pas du tout ces produits comme faisant parti en tant que produit à part entière dans cette box. Ils ne m’intéressent pas le moins du monde, ce sont des crèmes anti-âge et premières rides. Non, merci. C’est le genre de produits que je déteste au plus haut point et pas du tout destinée à une clientèle de box, je trouve.

DSCF5307

Je suis tellement contente de trouver des masques de la marque 7th Heaven, j’en avais entendu parler et j’avais très envie de tester. Ce sont des sachets à usage unique mais je crois franchement qu’on peut au moins se faire deux masques par sachet. Je suis vraiment pressée de les tester et j’espère franchement qu’ils sont efficaces !

DSCF5305

Gourmande que je suis, je dis oui pour les biscuits. Marque inconnue au bataillon mais je suis assez curieuse. Je crois que je suis la seule chez moi qui les aient apprécié. Je les trouve bon, on sent bien la vanille d’abord et ensuite le sésame. Ce sont des biscuits dans le même genre que les gerblés mais ils calent moins que ces derniers. Et bien sûr, ils ne détrônent pas les gerblés citron-pavots que j’adore.

 

Il me reste une box à recevoir, je vous dirais si je me réabonne dans l’article du mois prochain bien que j’ai déjà la réponse à cette question. Je ne vous en dis pas plus à ce sujet.

un air d’indie-pop avec Inaniel Swins dans le Buzz Pack

Le 15 du mois est passé alors oui les Buzz Packs ont été déposé dans les lieux partenaires. Comme d’habitude je suis allée à la MDE récupérer le mien et j’ai d’ailleurs une petite gueulante à faire à ce sujet. Je tiens à remercier ces personnes qui ouvrent tous les Buzz Packs pour récupérer ce qui les intéresse à l’intérieur et y laisser le reste. Je me suis retrouvée avec un Buzz Pack ouvert où il manquait la moitié du contenu, obligée de revenir pour en avoir un complet.

Je trouve vraiment pas ça correct, si ces personnes sont intéressées par des choses à l’intérieur, le Buzz Pack est entièrement gratuit et rien ne les empêche d’en prendre plusieurs mais de là à piquer dans le Buzz Pack du prochain…

Bref, ce mois-ci Buzz Production revient avec une collaboration avec l’artiste musical Inaniel Swins, ce groupe de 4 caennais aux airs indies qui nous transporte dans un univers doux et paresseux et qui reviennent depuis peu de leur tournée aux Etats-Unis.

Inaniel Swins cache aussi son talent au creux de ses mains et c’est dans ce Buzz Pack avec une jolie production en tout genre qui nous le prouve.

BuzzPack Nov

Une nouvelle fois on y trouve toutes les programmations notamment celles des Transmusicales dont on voit les affiches partout dans Caen. Bien que je passe mes journées sur Caen, je suis loin d’être au courant de tout et j’étais même pas au courant que le tableau Souper à Emmaüs allait se retrouver pour quelques mois aux Beaux-Arts de Caen dans le cadre d’un échange avec le musée de Milan. J’aurais pu loupé ça, merci Buzz Production !

BuzzPacknov

Des œuvres singulières et colorées créées des petites mains du groupe Inaniel  Swins donnent la touche qu’on aime tant au Buzz Pack. J’adore la sérigraphie, elle est vraiment super et la petite carte avec laquelle on peut s’amuser à créer différentes formes de nez est vraiment marrante, j’ai tout simplement adoré et ça m’a beaucoup fait rire. Bon, le mien n’a pas de nez sur la photo haha.DSCF5293

Je n’imagine pas le travail que cette simple carte a dû laisser derrière elle, faire les trous, passer la chaîne, tout ça pour qu’on puisse s’amuser à déformer un nez. J’ai envie de vous dire merci pour votre travail !

Et, oui, on est vraiment gâté dans cette édition puisqu’il y en a encore ! Pour finir, Inaniel Swins nous a crée un poster avec à l’avers une BD qui met en scène toutes les sortes sonneries qui agacent ! Oui, je n’allais pas tout vous dévoiler, si vous voulez lire la BD procurer vous un Buzz Pacet dépêchez vous car n’oubliez pas que les Buzz Pack sont toujours en série limitée. Je peux toujours vous donner une idée de la suite avec toutes les sonneries dont parle l’artiste mises en ligne directement sur son site. Alors là, c’est complètement génial puisqu’en plus d’avoir du visuel avec la BD, on a l’univers sonore qui va avec. C’est vraiment pensé jusqu’au bout !InanielSwins

 

Un resto au Vaugueux entre copines ? L’Avenue 21 !

Un petit moment que nous n’avons pas fait un article restaurant, j’en profite donc d’en faire un aujourd’hui pour vous parler de L’Avenue 21 qui se situe dans le Vaugueux et où je suis allée avec ma Capu. Nous y sommes rentrées un peu par hasard, ne sachant pas où manger, on s’est baladé et on avait décidé de s’arrêter dans le resto qui nous donnait envie. Malheureusement, le premier resto qui nous avait fait de l’œil était un petit resto africain qui était plein et comme nous n’avons pas réservé nous sommes reparties bredouilles.

DSCF5126

On s’est donc arrêté à L’Avenue 21 dont le menu à 23€ a finit de nous convaincre d’y rentrer. Le décor est classique : gris et fushia, mais ça fait quand même assez chic avec les différents miroirs qui affichent les nouveautés, les cocktails, et les tables hautes où nous avons mangé.

DSCF5121

Du coup, nous avons pris un apéritif. Nous avons voulu prendre un kir normand et on s’est finalement retrouvé avec un kir normal (4,50€). Malheureusement, je n’aime pas le vin blanc, voilà pourquoi je prends des kirs normands mais le serveur n’a pas eu l’air d’y faire la différence.

Nous avons choisi toutes les deux le menus à 23€ mais à chaque fois des plats différents. On avait dans tous les cas deux choix d’entrées, de plats et 3 choix de desserts pour ce menu mais c’est amplement suffisant, je pense. On peut facilement y trouver son bonheur. J’ai remarqué aussi que beaucoup sont venus manger des hamburgers, peut-être le resto est réputé pour son hamburger, je ne sais pas.

DSCF5118

J’ai donc pris en entrée des coquilles Saint-Jacques présentées dans une très grande assiette. Je trouve que c’est aussi la vaisselle qui ajoute un côté classe au resto. Franchement, je n’ai jamais vu des assiettes aussi grandes, on a l’impression d’avoir rien à manger dans son assiette mais en réalité, ça m’a largement suffit.

DSCF5124 12179508_10204773384364746_1070591612_n

En plat, j’ai choisi le rouget accompagné d’un risotto. Grande première pour moi pour ce qui est du rouget. Je ne suis pas une grande mangeuse de poisson en réalité mais ce soir-là j’avais envie d’en manger et c’était vraiment très bon. Encore une fois, on a l’impression de n’avoir rien à manger mais ça m’a bien calé et je n’ai même pas réussit à finir mon risotto. Capucine a pris l’agneau avec des frites en accompagnement à la place du gratin dauphinois. Le serveur n’a pas hésité à changer l’accompagnement.

DSCF5125 12177842_10204773383884734_67574669_n

Et enfin, passons aux choses les plus intéressantes : le dessert ! J’ai commandé la brioche façon pain perdu, pommes poêlées, confiture de lait et glace à la mascarpone. Le mélange de tous les ingrédients c’était du pur plaisir. Capucine a commandé un ananas poêlé avec une boule de glace à la mange. Les deux desserts étaient vraiment hyper hyper hyper bon, une tuerie ! En plus ce ne sont pas des choses compliquées à faire, on peut les reproduire facilement à la maison.

Très bonne surprise pour ce resto qui va surement me revoir ! La présentation des plats est au top et les plats sont hyper bons à chaque fois. On a toutes les deux vraiment apprécié ce resto et ce qu’il propose. Le service était assez rapide, nous n’avions pas eu besoin d’attendre des dizaines de minutes pour que les plats s’enchaînent. Pour ce qui est du prix, c’est vrai que c’est un peu plus que les restos fréquentés par les étudiants (et moi-même donc), mais ce n’est pas non plus exorbitant,ça reste tout de même un très bon rapport qualité/prix et ça nous ait revenu pour 27,50€ par personne en sachant que nous avons pris un apéritif. Je pense sincèrement que le menu à 23€ leur fait venir une certaine clientèle et ça doit bien fonctionner pour eux. Aussi les prix le midi sont beaucoup moins chers et on peut facilement manger à l’Avenue 21 pour moins de 15€. On s’est fait réellement fait plaisir et ça vaut vraiment le détour, surtout pour les desserts qui étaient de vraies tueries !

Automne : la cueillette des champignons

En ce superbe temps d’automne, ce matin nous sommes parties pour aller ramasser les champignons dans la forêt des Andaines dans l’Orne. Activités automnales par excellence, la cueillette permet de passer un superbe moment entre amis ou famille dans un cadre superbe de la forêt qui dévoile tous ses charmes en cette période.

Avant de partir en forêt à l’aveuglette il faut se renseigner des battues qu’il peut y avoir et à noter : un panier par personne et par jour de champignons est autorisé en tout cas dans l’Orne, bon après qu’aucune taille de panier n’est mentionné donc… Renseignez vous aussi sur les champignons comestibles et ramasser seulement ceux dont vous êtes sûrs. Le mieux est de partir avec une personne qui s’y connait qui vous explique et vous apprend à les différencier. Armez vous de bonnes bottes car mine de rien on se salit rapidement et il y a très souvent des endroits de gadoue.

DSCF5236

La forêt a revêtu son manteau roux et le spectacle valait vraiment le détour.

Il y a une foultitude de variété de champignons, tous avec des couleurs, des tailles et des formes différentes mais ils ne sont bien sûr pas tous comestibles.

DSCF5250 DSCF5245

DSCF5246

DSCF5257 DSCF5242

DSCF5258

DSCF5255

Nous avons ramassé des chanterelles, elles sont reconnaissables avec leur queue toute jaune. J’ai eu l’impression d’être lors d’une chasse au trésor, il faut faire attention où on met les pieds pour ne pas les écraser, être attentif afin de les débusquer parce que ce n’est pas toujours évident, elles se cachent sous les feuilles et auprès des pieds des arbres et des souches.

DSCF5247 DSCF5243DSCF5254

Il y en avait beaucoup plus que ce que je pensais et voici le résultat de notre cueillette…

DSCF5263

 C’était vraiment une superbe matinée dans un cadre automnale que j’adore, j’y ai pris un grand bol d’air et ça change les idées. Après la cueillette, vous savez ce que vous mangez à midi.